Marc TANGUY

Son travail s’inspire de la tradition figurative coloriste représentée par Monet, Bonnard, Diebenkorn ou Peter Doig : une recréation sensible du visible et de la nature. 

Le paysage est actuellement son terrain d’exploration favori. Les frontières entre l’image et la peinture s’estompent en abstractions sensibles et organiques. Les atmosphères, les lumières, les couleurs, le toucher s’y manifestent dans un espace poétique ouvert. Son propos est ailleurs, il recrée le monde, le repasse dans un nouveau filtre visuel, le remanie avec des chromatismes innovants, non répertoriés, des matières inédites.

Le paysage devient un espace immersif, intérieur : un ciel incandescent, un lac argenté, une étendue phosphorescente… autant d’images mouvantes qui laissent le spectateur tracer son propre chemin. « Perspective, Nuit », « Au-Dessus du Ciel », « Au-Dessus de l’Horizon », « Souvenir du Jardin de Monet », « Lac, Hiver », « Moving Landscape », « Le Bout du Monde »… autant de titres révélateurs de sa quête du visible hors du réalisme. 

Le grand format l’intéresse particulièrement, puisqu’il peint l’espace, et cela lui donne la possibilité de projeter le regardeur dans cette « matière spatiale » dont il a le secret. Nos yeux éblouis, interrogateurs se fondent dans cet état hypnotique que provoquent ses toiles.

Marc Tanguy est né en 1959 à Paris où il vit et travaille. Ses œuvres sont présentes dans de nombreuses collections à travers le monde, où il a participé à de nombreuses expositions. 

Il fut élève de Zao Wou Ki lors de ses études à l’École Nationale Supérieure des Arts Décoratifs, où il enseigne maintenant à son tour la peinture et le dessin. .

Il peint aussi de nombreuses aquarelles lors de ses voyages, et pratique la gravure.